Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un œuf d'une espèce inconnue

    Pour fêter ses 5 ans, la Très petite librairie  de Clisson organisa les 22 et 23 mai 2010 près du château LA TRES PETITE FETE DU LIVRE. Expositions, concerts, bal littéraire. Stands d’éditeurs: Almagra, Soc et Foc, Tête de Litote, Le Thermogène, Le chat qui tousse, Ce qui secret, Le poisson borgne, L'escarbille, L'écart et l'accord, Les prestigieux établissements Frichtre, Mélanie Busnel… Rencontres avec des auteurs : Eric Pessan, Pierre Autin-Grenier-Bernard Bretonnière, Marie-Chartres, Gérard Mordillat, Gwenaelle Rebillard…

    Sur le parking, où gisaient nos étals littéraires, le public déambulait, le soleil brûlait méchamment, les haut-parleurs parlaient.

    Après avoir vendu quelques exemplaires de ma revue Saltimbanques !, j’achetai un livre, Petite histoire corrhuméeine de Evelyne Debeire à ma voisine de droite qui avait pour nom justement Evelyne Debeire. Je m’étais pourtant juré de ne rien acheter, ayant déjà réalisé, quelques jours auparavant, maintes folies dans le village de Montolieu (Aude) où sévissent moult librairies alléchantes qui me délestèrent d’une grande partie de mes économies.

    Petite histoire corrhuméeine est l’histoire d’un œuf d’une espèce inconnue, découvert par un indien puis de Théophile Rhume, ornithologue, qui repère bientôt deux oiseaux, une femelle et un mâle corrhumée, eux-mêmes jusque là inconnus et aux mœurs étranges. Le 7 novembre 1946, l’ornithologue quitte Bornéo avec Ulla, Joseph et Nicrite, noms donnés au couple corrhumée et à son petit et les emmène en France, dans un parc naturel proche de Bordeaux… Le reste de l’histoire se trouve dans le livre où le lecteur ébahi découvrira ce qu’il advint et aussi un article de journal sur l’affaire, les biographies de Jean-Félix Cornuchon et de Théophile Rhume ainsi que la correspondance entre Théophile Rhume et l’astronome Anatole Benaben.

    Petite histoire corrhuméeine, Evelyne Debeire, éditions Paupières de terre, 2000.

    *

    Evelyne Debeire est aussi une plasticienne. On peut se faire une idée de son travail en se rendant sur http://evelynedebeire.canalblog.com/ et je conseille fortement la visite.

    Evelyne Debeire est aussi une éditrice. On peut aussi faire connaissance avec ses toutes récentes éditions Almagra en cliquant sur http://almagraeditions.canalblog.com/   

    On y trouvera une présentation du premier livre publié par ces éditions : Éreintement du geste, sortie fin juin 2010.

     

     

  • fragment bleu

    IMG_0117.JPG

  • GOMOIL N°1

    GOMOIL est le bulletin apériodique de l'association Marie-Louise Bréhant. Le numéro 1 est sorti et peut-être téléchargé sur : http://www.ligne-de-legende.net/medias/pdf/gomoil-1.pdf. Au sommaire : une introduction de la Présidente de Loire-Atlantique photo, Odile Gicquel ; trois textes écrits à partir d'une photographie de Marie-Louise Bréhant et signés par la photographe, Thierry Leroux et Philippe Gicquel ; et de nombreuses informations sur la vie de l'association.

    *

    Des algues qui divaguent et extravaguent dans le bleu d'une flache d'eau entre les rochers -

    Un paysage qui surgit derrière la paupière quand le corps se détend tout au bout de la fatigue et que le sommeil coule en lui -

    Attentif, guetteur insatiable, l'iris laisse passer l'infinité des mondes.

    Mais quel arc-en-ciel s'est pendu dans l'indifférence des sténopés alchimistes ?

    IRIS (extrait), Philippe Gicquel, Nantes, août 2009.